Industrie >> SEW Usocome - Haguenau (67)

Récapitulatif
  • 1 PC Serveur en Salle Info
  • 1 Client « fixe » à l’atelier Maintenance
  • 1 Client « fixe » au local Gardien
  • 30 automates répartis sur le site
  • 1803 points (1071 points physiques)
  • Communication : Ethernet
  • Système GTB : SIGMA de marque Satchwell
  • Domaines abordés : C.V.C. / Alarmes Techniques / Eclairage Extérieur / Puissance EDF

Le Site

SEW-USOCOME est implanté à Haguenau, en Alsace. La région est au centre de gravité du "croissant fertile" Londres-Milan, qui représente 70 % du pouvoir d'achat européen et 50 % de ses emplois industriels et tertiaires.

SEW-Eurodrive installe sa filiale française, SEW-USOCOME, en 1959 à Merkwiller-Pechelbronn, en Alsace, puis en 1960 à Haguenau lorsque la Société Mécanique de Haguenau (filiale de Peugeot) a fermé ses portes. SEW transféra alors la fabrication des réducteurs dans les locaux laissés vacants. En 1962, le siège social est transféré de Merkwiller-Pechelbronn à Haguenau suite à la fermeture d'une usine du groupe Boussac implantée sur le même terrain.

En 1970, construction d'une usine de montage rapide à Verneuil l'Etang (77), en région parisienne.

Grâce à cette implantation, une grande partie du personnel de la Société Mécanique de Haguenau et des Ets BOUSSAC a été reprise par SEW-USOCOME, qui depuis a augmenté sa surface de production à six reprises pour atteindre actuellement 50.000 m².

Avec les solutions d’entraînement et d’automatisme SEW Usocome, les professionnels disposent de tous les éléments pour optimiser leur application : moteur, réducteur, motoréducteur, servoréducteur, convertisseur de fréquence, variateur électronique mono-axe et multi-axe, bus de terrain, unité mécatronique et logiciel de paramétrage et d’automatisation. Les ingénieurs SEW-USOCOME leurs apportent conseil et assistance en matière d’efficacité énergétique, de Motion Control et de service.

.

Image: Photo_Haguenau_Usocome.jpg

G.T.B. et Efficacité Energétique

Le terme « G.T.B. » a pris tout son sens chez SEW Usocome au printemps 2004 : une véritable prise de conscience qui s’est traduite par la volonté de maîtriser l’ensemble des installations de chauffage et de ventilation, mais aussi et surtout d’apporter de la cohérence et de la performance.

Avant tout, c’est la « démarche » qui est à retenir : 3 jours ont été consacrés à la définition des principes de fonctionnement de chaque installation, la gestion de chaque alarme, le rôle de chaque intervenant … : Rien n’est laissé au hazard, tout doit être maîtrisé !

Le but est bien de faire comprendre que la GTB est un outil fédérateur, c’est une aide à l’exploitation au quotidien des installations techniques.

Dans la foulée, le pilotage complet de l’éclairage extérieur a été confié à la GTB : là aussi, la gestion se veut homogène et performante.

En six mois, 20 automates sont mis en place au plus près des installations et raccordés directement sur le réseau informatique.

Des solutions innovantes sont mises en place afin d’obtenir les performances énergétiques recherchées :

  • Optimisation à la relance des CTA (installation de nombreuses sondes d’ambiance)
  • Gestion efficace du free-cooling (même par température extérieure négative)
  • Gestion globalisée du mode de fonctionnement des installations (gestion combinée des circuits de chauffage et de l’inhibition des alarmes).

A la fin de la saison de chauffe, le bilan est sans commentaire : 20% de réduction de la consommation de gaz (courrier joint).

L’implication au niveau de la G.T.B. de l’équipe de maintenance de SEW Usocome est permanente.

Chez Usocome, les techniciens sont polyvalents et très bien formés ; ils réalisent au quotidien le suivi du système de G.T.B., mais aussi et surtout l’analyse des alarmes remontées vers les Postes GTB et l’exploitation de l’archivage pour le suivi des performances des installations.

Fort de ces résultats, la G.T.B. évolue régulièrement à SEW Usocome :

Image: Image_Architecture_Reseau_SEW_Usocome.jpg

2007 :

  • Mise en place d’un variatron sur le brûleur Cuenod sur la chaudière n°4 de 3750 kW
  • But : la GTB régule la température des fumées (consigne fixe) en modulant la puissance au niveau du bruleur, l’objectif est d'obtenir le rendement maximum, de ne pas arrêter le brûleur grâce à la modulation, et donc d'éviter des redémarrages

2008 :

  • Mise en route du bâtiment D.S.I., tourné résolument vers les énergies renouvelables : panneaux solaires photovoltaïques, récupération de calories sur les condenseurs des groupes de froid, ventilation double-flux avec échangeur de récupération et puits canadien
  • But : récupérer un maximum de calories et les réutiliser pour le chauffage du bâtiment ; en été, raffraichir en utilisant le free-cooling et le puits canadien
Image: Graphique_CTA_DSI_Usocome.JPG

2009 :

  • Mise en place de la GTB dans les 2 derniers bâtiments non équipés : la liaison B-C et le Restaurant
  • But : maîtriser en terme de performance énergétique les installations sur les mêmes principes que les installations des bâtiments équipés en 2004

2010 :

  • Mise en place d’un variatron Cuenod sur le brûleur sur la chaudière n°3 de 1400 kW
  • But : gérer la demi-saison aussi efficacement que la période « hiver », car le brûleur n°4 est trop puissant même au plus bas régime pour cette plage de température extérieure
Image: